Chauffe eau solaire à pompe électrique

On trouve 3 types de chauffe-eau solaire. Le monobloc, le chauffe-eau solaire à thermosiphon et le chauffe-eau solaire à pompe électrique.

Cette dernière solution s’adapte à la plupart des configurations, ce qui en fait un système relativement prisé.

Il est en revanche plus coûteux à l’installation et est à mon avis un peu plus fragile.

On vous dit tout sur le chauffe-eau solaire à pompe électrique.

chauffe eau pompe electrique

Le fonctionnement du chauffe-eau solaire à pompe électrique

On trouve 3 éléments pour ce type d’installation : Les panneaux à capteurs solaires, la pompe de circulation et le ballon.

Les capteurs permettent de chauffer un tube rempli d’un fluide caloporteur.

Ce liquide chauffe rapidement et transmet la chaleur facilement. C’est la pompe électrique qui fait circuler ce fluide jusqu’au ballon.

Le fluide circule ainsi des panneaux au ballon pour chauffer l’eau et la maintenir à la bonne température.

Le ballon doit être bien isolé pour que la chaleur de l’eau soit conservée tout au long de la nuit, lorsque le chauffe-eau solaire ne reçoit plus d’énergie.

Recevoir 3 devis gratuits

Très souple d’utilisation

C’est un système très utilisé car il s’adapte facilement à la plupart des situations et des configurations des divers logements.

Le ballon ne nécessite pas d’être placé au-dessus des capteurs comme avec un chauffe-eau thermosiphon, forcément moins pratique à installer.

On peut placer le ballon où on le souhaite dans l’habitation que ce soit au garage, à la cave ou encore dans une buanderie.

On peut ainsi relier le système électrique d’appoint directement au ballon, ce qui permet de ne pas avoir plusieurs sources d’eau chaude et un système de plomberie trop complexe.

La pompe de circulation donne également la possibilité de mettre le système en pause, en fonction de nos besoins.

Lorsque l’eau est suffisamment chaude on peut donc stopper le chauffe-eau.

C’est utile puisque la pompe nécessite de l’électricité pour fonctionner et donc on réduira notre facture en stoppant le système lorsque son fonctionnement ne sera pas indispensable.

Plus coûteux, et peut-être un peu plus fragile

Le chauffe-eau solaire à pompe électrique sera généralement plus coûteux à l’installation.

C’est la pompe qui augmente le prix. Certains assurent également que c’est cette même pompe qui peut poser quelques problèmes après quelques années.

Elle demande donc un entretien relativement régulier. Cela reste toutefois du matériel généralement très performant et très solide.

Les fabricants n’hésitent d’ailleurs pas à garantir l’installation sur plusieurs années.

Un entretien rapide et peu contraignant

Il faudra simplement s’assurer régulièrement, c’est-à-dire tous les 6 mois environ, de l’efficacité de votre installation.

Pour ce faire, vous devrez tout d’abord contrôler votre facture d’électricité.

En effet, vous verrez dés les premiers mois que cette dernière baisse. Si elle remonte après quelques mois, c’est probablement que l’installation ne fonctionne pas correctement.

La révision du système permettra alors de corriger les éventuels dysfonctionnements et devrait rendre à l’installation son rendement de départ.

Il faudra donc jeter un œil sur la pression du liquide caloporteur, ainsi que sur l’isolation du circuit hydraulique.

Bien sûr, vous devrez vous assurer que la pompe fonctionne aussi correctement.

La dernière étape est d’intervenir directement sur les panneaux solaires.

Il faut alors les nettoyer s’ils sont sales peut-être retirer des feuilles ou autres éléments qui pourraient gêner les capteurs solaires.

Enfin, assurez-vous également qu’un arbre n’a pas poussé et fait de l’ombre à vos panneaux.

Recevoir 3 devis gratuits

Obtenir 3 devis

Gratuit & Sans engagement


Cliquez ici