Chauffe eau solaire à Thermosiphon

C’est probablement la meilleure solution en terme de chauffe-eau solaire, à condition que l’installation soit possible chez vous.

On l’apprécie pour ses performances, mais également pour son prix, ainsi que pour son fonctionnement particulièrement simple.

Voici tout ce qu’il y a à savoir sur le chauffe-eau à thermosiphon.

chauffe eau thermosiphon

Le fonctionnement du chauffe-eau à thermosiphon

Ce système utilise la dilatation des fluides à la chaleur. Plus un liquide chauffe, plus il se dilate.

Il devient alors moins dense et remonte automatiquement. C’est exactement la même chose dans une casserole sur le feu, l’eau au contact du fond remonte tandis que l’eau que celle à la surface se refroidie et descend.

Pour un chauffe-eau à thermosiphon, le ballon doit alors toujours être placé au-dessus, ou en tout cas plus haut que les panneaux.

Le liquide caloporteur à l’intérieur du panneau chauffe, et il remonte alors pour s’échapper par la sortie haute qui est reliée au ballon.

Une fois dans le ballon, le liquide reste dans son tube, et il transmet sa chaleur à l’eau.

Lorsque le liquide se refroidie, il redescend alors vers les panneaux par la sortie basse. Il circule ainsi en boucle, sans avoir besoin d’électricité, contrairement à un chauffe-eau à pompe électrique.

C’est simple et ingénieux. Le coût est réduit puisqu’il n’y a pas de pompe et les risques de pannes sont presque inexistants.

Si son installation est bien effectué, les performances sont alors très bonnes, au moins autant qu’avec un système à pompe, et l’entretien est presque inexistant.

Il faudra simplement nettoyer les panneaux de temps en temps, et vérifier les raccordements.

Recevoir 3 devis gratuits

Pas idéal pour tous les logements

Le problème vient de l’installation. Il faut pouvoir placer le ballon au-dessus des panneaux, tout en assurant une pente régulière pour les tuyaux dans un circuit qui ne soit pas trop long.

C’est cela dit un système dont on peut placer les panneaux au sol, en les reliant à un ballon présent à l’intérieur du logement pour une meilleure isolation et une conservation plus efficace qu’avec un chauffe-eau solaire monobloc.

On peut également placer les panneaux en façade, et le ballon dans les combles.

Il y a de nombreuses solutions, et les fabricants pourront vous proposer différentes techniques de pose, mais certains logements ne pourront pas accueillir ce type d’installation.

Attention aux pertes de charge

Pour s’assurer du bon fonctionnement de votre chauffe-eau à thermosiphon, il faudra éviter les pertes de charge.

Elles surviennent lorsque les tuyaux sont trop longs, qu’il y a des coudes trop importants, des raccordements de sections différentes ou encore la présence d’accessoires de sécurité ou de réglage.

Avec trop de perte de charge, le liquide caloporteur est ralenti et peut même ne plus circuler parfois.

À l’inverse, si la tuyauterie est trop large, alors le liquide va circuler facilement, mais trop lentement. Le rendement sera alors beaucoup moins bon.

Il faut donc un thermosiphon assez puissant pour lutter contre les pertes de charge, pour éviter une trop grande différence de température entre la sortie du capteur et la sortie du ballon.

Le choix et la disposition des capteurs solaires, ainsi que du circuit hydraulique

Il faut bien vous renseigner au moment de passer commande de vos capteurs solaires.

Certains ne peuvent pas fonctionner en thermosiphon, car les pertes de charge dans le circuit hydraulique sont trop importantes.

On trouve des capteurs à panneaux ou des capteurs à tubes, les derniers sont plus efficaces, mais également plus fragiles aux intempéries.

L’écoulement au niveau des capteurs doit être facilité par une légèrement pente, afin que l’eau monte plus facilement lorsqu’elle chauffera.

Des tuyauteries horizontales devront alors une pente de 3mm par mètre au minimum, sans quoi le thermosiphon ne s’amorcera pas.

Il faut que le circuit hydraulique soit aussi court et aussi simple que possible.

Le ballon ne doit donc pas être trop loin du capteur.

Généralement il sera à moins de 1,5 m, et les tuyaux de liaison seront de 22 mm.

Leur taille augmentera si le ballon est plus éloigné. Enfin, le ballon doit être élevé à plus de 1 m du point médian des capteurs.

Recevoir 3 devis gratuits

Obtenir 3 devis

Gratuit & Sans engagement


Cliquez ici